Salon Infirmier


L’innovation en soins infirmiers

Que recouvre le concept d’innovation en soins infirmiers ? Quels en sont ses principaux aspects ? Comment se tenir au courant des dernières évolutions ? C’est quelques-unes des questions qui seront abordées lors du Salon Infirmier qui se tiendra Porte de Versailles à Paris du 21 au 23 mai 2024. 

Un vaste domaine
L’innovation en soins infirmiers « est un domaine assez vaste », souligne Christophe Roman, vice-président du Conseil national de l’Ordre des infirmiers. 
Elle est multiforme : elle concerne à la fois la pratique clinique et l’organisation des soins. « C’est notre capacité à progresser, à être plus en adéquation avec les attentes et les besoins de la population, c’est notre capacité à repenser nos organisations et notre manière de soigner », résume Christelle Galvez, directrice des soins infirmiers au centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard (Lyon). 
Un aspect qui sera notamment abordé dans le programme de conférences, notamment le 22 mai avec « Horizon 2025 : une réforme majeure pour l’avenir de la formation ». 

L’innovation au service de la pratique clinique 
En clinique, « c’est une démarche d’amélioration continue de notre pratique liée à notre obligation déontologique de délivrer des soins conformes aux données acquises de la science », ajoute Christophe Roman. Pour ce dernier, également infirmier de pratique avancée, l’innovation en clinique est souvent liée au progrès technologique. On peut citer, à titre d’exemple, le cas des glucomètres portables qui évitent les piqures fréquentes. Vous retrouverez nombre d’innovations grâce aux exposants du salon. 

L’innovation organisationnelle
En qui concerne l’innovation organisationnelle, elle peut concerner, par exemple, la façon de travailler en équipe à l’hôpital comme en ville, dans le cadre des maisons de santé pluriprofessionnelles ou des communautés professionnelles territoriales de santé. Des infirmiers(ères) s’investissent également de plus en plus dans la coordination de parcours comme en cancérologie. Des innovations se font aussi à travers des délégations de compétences. 
Plusieurs expériences ont lieu actuellement en application de l’article 51 de la loi de financement de la Sécurité sociale de 2018. 
Christelle Galvez du centre Léon-Bérard donne l’exemple d’un projet qu’elle pilote pour accompagner les patients en immunothérapie et dans lequel les infirmiers(ères) libéraux(ales) font de l’éducation thérapeutique à domicile. 

Les projets de recherche 
Des innovations peuvent également trouver leur origine dans des projets de recherche clinique menés par des infirmiers(ères). 
Au niveau national, le programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale accompagne ainsi depuis dix ans les démarches innovantes qui favorisent l’amélioration des pratiques et la qualité des soins délivrés aux patients. Plus d’une vingtaine de projets ont été financés à ce titre en 2021. 

Le Salon Infirmier propose d’ailleurs, cette année, de remettre trois prix pour la recherche en sciences infirmières. 

« Nombre d’innovations émergent ici ou là. L’enjeu, c’est de les faire connaître et de les partager avec ses pairs », fait remarquer Christophe Roman. « Le Salon Infirmier est justement un des endroits où on peut faire connaître et essaimer les bonnes idées et les bonnes initiatives », souligne Christelle Galvez.